Ginette

Fil d'espérance

Ginette Boisjoli
Auteur (en langue canadienne) de poésie
Auteur de À trait tiré, À saveur de mine
Artiste peintre

 

Mère de deux enfants Ginette est une personne très active qui s’échappe parfois pour peindre, manière pour elle de décrocher. Un fameux soir, elle marchait avec des amis lorsque soudainement sa jambe commença à traîner au sol curieusement. Ses faiblesses réapparaissent avec les longues marches, de plus en plus fréquemment. Puis la nouvelle tombe : sclérose en plaque. Tout s’écroule ; l’espace d’une seconde elle entre comme dans une autre dimension et pleure, enfermée dans un long silence …
Car le handicap s’habille de bravade
Elle ne supporte pas, d’autant que dans la vie, elle est plus une aidante qu’une aidée. Ses enfants vivent déjà leurs vies, elle divorce, se retrouve seule voulant vivre sa maladie seule, dans la plus grande des tranquillités. L’occasion de revivre pour elle-même mais aussi de quitter une vie laborieuse et froide, jusqu’à cette rencontre avec Sylvain, lors d’un séjour à Abitibi au Canada. Une belle histoire d’amour débute dans le grand nord, en plein isolement au milieu des forêts. Une vie de repos en couple et avec leurs trois chiens. Peinture, photos, puis l’écriture de deux recueils de poésies rythment sa nouvelle vie.
Quitter cette vie sans vie pour aller vers une vie de vies
Jouant avec les mots, sa poésie tente de traduire l’émotion qu’elle ressent dans ses moments d’écoute. « J’écris des tissus de vies » se plaît-elle à dire. Elle a choisi de vivre dans la région de Lanaudière au Québec, dans une coquette petite maison dans les bois, entourée de nature et de vie animale.
Elle décide selon ses mots de « faire une oeuvre de sa vie et non un drame »

 

La Sclérose
en plaques
est
à l’origine
de mon changement
de vie

Vivez
vos passions,
vibrez
votre intérieur,
il reflète
votre extérieur

Sclérose en plaques

Ginette Boisjoli utilise les mots, les couleurs, pour parler de sa maladie. La peinture et l’écriture lui permettent d’exprimer ses émotions, ses douleurs enfouies, sa colère aussi. Les livres qu’elle écrit, les peintures qu’elle réalise sont autant d’armes, de défouloirs évidents, de déversoirs de souffrances, de saveurs amères, que des notes de couleurs, des rimes mêlées élégantes. Pour elle, dire est primordiale. Mais le dire avec toute la conviction de l’artiste, donne à l’expression une force et un éclat particuliers, que la maladie lui a permis d’atteindre.

 

Nous vous invitons à AIMER NOTRE PAGE https://www.facebook.com/nosportraitsnosforces/
Droit d’utilisation du contenu texte et photographique accordé par le co-auteur, par consentement tacite à l’utilisation de son image.
Le contenu texte de cette page est extrait du livre Le fil rouge d’entre nos vies.
Ebook du livre disponible sous la rubrique Couverture. 

Retour aux portraits