Imene

Fil d'espérance

Imene Boudj
Mannequinat à Iulia Barton

 

Imene est une jeune femme d’une trentaine d’années qui adore la vie. Femme paraplégique, elle évolue dans le milieu du mannequinat, intensément. Son handicap, elle le vit relativement facilement, avec une sorte de détachement positif, de sagesse constructive. S’accepter tel que l’on est, est le commencement du bonheur, s’accepter est la condition pour vivre pleinement en l’état. Et vivre paisiblement, sereinement ; car pour elle, la recette du bonheur passe par un certain lâcher prise, « simplement laisser venir ce qui vient et laisser partir ce qui s’en va.»
Le handicap est d’une certaine manière une force, autant qu’une raison d’être.
Sa devise de vie peut se résumer ainsi : « être en paix avec soi-même, pour vivre en paix avec soi-même.» Imene s’est très vite intéressée au milieu de la mode. Sa soeur qui est aussi mannequin a été d’une grande influence. Elle l’a présentée à un photographe pour réaliser un shooting photo. Puis elle se rapproche de l’association Fashion Handy, qui organise régulièrement des défilés de mode où participent les personnes à mobilité réduite.  Elle décide d’envoyer des candidatures pour des castings, de créer son propre book sur Internet. L’agence italienne Iulia Barton, spécialisée dans la sélection de modèles en dehors des standards classiques de la mode, la contacte. Son premier contrat de mannequin est signé. Elle a ensuite l’agréable surprise d’être sélectionnée pour la Fashion Week à Milan en octobre 2016. Des mannequins du monde entier ont participé et elle était la seule française. Le mannequinat rythme désormais sa vie.
Affirmer son image, avec comme principe de conduite de toujours avoir confiance en soi.
Mais le plus important, en dehors de ce rêve éveillé qu’elle vit d’être mannequin, est d’être la créatrice quelque part de son propre destin. La recette du bonheur est de commencer par s’accepter, qu’il y ait ou pas un handicap, la démarche est la même.
« Comment être heureux si vous ne vous acceptez pas ? » Passer par l’étape de l’acceptation est toujours le commencement. En m’acceptant telle que je suis, je vis en paix avec moi-même, et suis capable alors de décider de me propres choix et de les assumer avec bonheur. Mais toujours avancer avec un amour de la vie, en parcourant la vie sereinement, paisiblement, sans prévoir l’instant suivant.
Une des recettes du bonheur pour une personne handicapée est de commencer par s’accepter.

Prendre
ce qui
s’offre à moi,
tout en profitant
de l’instant présent

L’image de soi
que l’on renvoie
aux autres
est déterminante

Paraplégique - accidentée de la route

Imene avance dans la vie sereinement, avec un engagement porteur, celui d’être positive en toute circonstance. Un optimisme engagé qui lui permet d’avancer avec un handicap qui pourrait s’apparenter à une raison d’être. Les portes du mannequinat se sont ouvertes à elle. Elle réalise son rêve. La beauté est d’abord intérieure, alors elle se révèle. Imene incarne l’élégance positive, le handicap accompagnant et participant à la beauté. Elle défile sur les podiums, pour une mode inclusive.

Nous vous invitons à AIMER NOTRE PAGE https://www.facebook.com/nosportraitsnosforces/
Droit d’utilisation du contenu texte et photographique accordé par le co-auteur, par consentement tacite à l’utilisation de son image.
Le contenu texte de cette page est extrait du livre Le fil rouge d’entre nos vies.
Ebook du livre disponible sous la rubrique Couverture. 

Retour aux portraits