Yann

Fil d'espérance

Yann Jondot
Premier paraplégique français à atteindre le sommet du Kilimandjaro
Membre de l’équipe de France Tennis de table handisport
Maire de Langoëlan engagé accessibilité

 

Yann Jondot est devenu paraplégique à la suite à un accident de moto à l’âge de 22 ans. Depuis 2014 il est maire sans étiquette de la commune de Langoëlan, dans le Morbihan. Il y défend l’accessibilité en construisant notamment dans sa commune des pavillons adaptés. Il gère également les activités sportives des sapeurs-pompiers, une manière pour lui de leur rendre hommage pour lui avoir sauvé la vie après l’accident. Yann est aussi un sportif de haut niveau, membre de l’équipe de France handisport de Tennis de table.
Secouer l’opinion publique et les autorités
Porté par son engagement, sa détermination et sa volonté, il décide de partir à l’ascension du Kilimandjaro en Tanzanie ; atteindre un sommet pour mieux en atteindre un autre, … celui de l’état. Espérer être entendu, pour « secouer l’opinion publique et les autorités » tel est l’objectif de son défi, et « réveiller les consciences.  » Dès le retour d’Afrique de l’expédition Un sommet pour une rampe rendez-vous est pris à l’Assemblée nationale et au Sénat.
Donner de la hauteur à l’engagement
Car le défi est symbolique : gravir un sommet pour réussir à diffuser un message à un autre sommet, l’état. L’idée est de « montrer qu’il est plus simple pour une personne atteinte d’un handicap de grimper en haut du Kilimandjaro que d’accéder à des milliers de lieux publics en France comme des pharmacies ou des cinémas » comme le dit Arnaud Chassery, qui est un accompagnant indispensable pour rendre le défi possible. Grand sportif, il a effectué la traversée de la Manche et du détroit de Gibraltar à la nage. Il a accompagné Philippe Croizon, amputé des quatre membres dans sa traversée à la nage des cinq continents pour le projet Nager au-delà des frontières.
Gravir un sommet pour réussir à diffuser un message à un autre sommet, l’état
Isabelle Chemin, qui connait bien le plus haut sommet d’Afrique est aussi accompagnante : son association Chemin des sens, agit en faveur des handicapés et du développement de l’accessibilité. Autre accompagnant qui compte : Déo que Yann a eu le plaisir de rencontrer. Il est le premier paraplégique tanzanien à avoir effectué l’ascension du Kilimandjaro. Car monter à 5895 mètres d’altitude nécessite une préparation, le soutien d’une équipe complète spécialisée et l’aide de porteurs locaux. Le parcours comporte une traversée de la forêt tropicale sous 40 degrés et une ascension jusqu’à moins 20 degrés.
Il est plus simple pour une personne atteinte d’un handicap de grimper en haut du Kilimandjaro que d’accéder à des milliers de lieux publics
Un nouveau défi, est prévu pour Yann, dans les prochains mois. Après l’ascension du Kilimandjaro, plus haut sommet d’Afrique avec ses 5895 mètres, une expédition en Amazonie est en préparation. Accompagné de l’explorateur Arnaud Chassery, l’objectif de cette nouvelle grande aventure est de révéler l’approche humaine qu’il y a derrière le handicap. L’accompagnement des personnes handicapées ne se résume pas à une solution financière ou technique. « S’ils peuvent là-bas, avec des moyens réduits, permettre aux personnes en situation de handicap de continuer à vivre parmi les leurs, peut-être avons-nous des choses à apprendre et à transmettre chez nous ».

 

 

 

 

 

Yann Jondot
Premier paraplégique français
à atteindre le sommet
du Kilimandjaro

Quand on devient
handicapé,
c’est
comme une chute.
On tombe,
mais
il faut rebondir

Paraplégique, accidenté de la route

Quand il saute à l’élastique Yann y voit dans l’exercice toute la force du symbole ; celui de tomber très bas pour réussir à remonter très haut. L’histoire de sa vie, entièrement vouée à la cause du handicap se résume à son engagement pour l’accessibilité, avec toute sa détermination. Avec un point culminant : atteindre les hautes autorités pour se faire entendre. Il décide, pour y parvenir, de partir à l’ascension du Kilimandjaro, plus haut sommet de l’Afrique, un préalable à son ascension du sommet de l’état.

 

Nous vous invitons à AIMER NOTRE PAGE https://www.facebook.com/nosportraitsnosforces/
Droit d’utilisation du contenu texte et photographique accordé par le co-auteur, par consentement tacite à l’utilisation de son image.
Le contenu texte de cette page est extrait du livre Le fil rouge d’entre nos vies.
Ebook du livre disponible sous la rubrique Couverture.

Retour aux portraits